Le Musée de l’histoire polonaise à Varsovie (MHP) présente les thèmes les plus importants de l’histoire de l’État et la nation polonaise, en mettant l’accent sur les traditions parlementaires, les institutions et les mouvements civiques, la lutte pour la liberté et l’indépendance. Le musée s’emploie à façonner l’image internationale de la Pologne, en présentant l’histoire et la culture polonaises à un public étranger de manière intéressante et compréhensible. C’est pourquoi elle participe au dialogue international, en mettant particulièrement l’accent sur les nations voisines. L’institution accomplit sa mission de manière ouverte, en favorisant l’accès le plus large possible au patrimoine culturel et aux ressources scientifiques afin d’utiliser leur potentiel numérique. Le MHP est l’organisateur du plébiscite de l’événement historique de l’année, dont le but est d’honorer les organisateurs, créateurs et initiateurs des entreprises historiques les plus intéressantes.

Le Musée national de Varsovie collecte, conserve et met à disposition des biens culturels polonais et étrangers dans les domaines de l’histoire de l’art, de l’archéologie, de l’histoire et de la numismatique. Le musée mène une importante activité d’exposition. Il organise des voyages d’études à l’étranger liés notamment à la recherche scientifique et à la préparation d’expositions avec des partenaires étrangers. En termes de prêts, d’organisation d’expositions, de publications et de projets scientifiques, le musée a coopéré avec de nombreux musées, galeries et instituts en Pologne et dans le monde. Il coopère en permanence avec l’ICOM et le CODART – une organisation mondiale de gardiens et conservateurs d’art néerlandais, flamand et belge basée à Amsterdam. Un exemple d’activité internationale est l’organisation, avec la branche du Musée du Louvre – Louvre-Lens, de l’exposition « Pologne. La force de l’image. »

Le Musée national de Cracovie est le plus ancien musée de Pologne. Il remplit sa mission de témoignage des valeurs nationales et humaines en diffusant l’art international et polonais. Le musée est impliqué dans des projets de numérisation, d’éducation et de recherche scientifique. Il a été le premier musée en Pologne à recevoir le statut d’unité scientifique dans le groupe des sciences de l’art et de la création artistique. L’un des projets internationaux de l’institution est le projet « La culture au-delà des frontières » dans le cadre duquel l’Académie de gestion de l’institution culturelle a mis en œuvre un programme permettant de créer une plateforme d’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les institutions culturelles polonaises et géorgiennes afin de partager les connaissances sur les normes développées, les solutions dans les domaines stratégiques de l’activité muséale, la gestion des processus muséaux et la protection et la diffusion du patrimoine culturel.  

Le Musée national de Kielce remplit sa mission en conservant le patrimoine culturel qui lui est confié, en créant les expositions à caractère unique, en encourageant les activités artistiques, l’éducation, les activités de recherche scientifique et publications. Le musée possède l’une des plus grandes collections d’anciens portraits polonais, la plus grande collection de peintures de Szermentowski et de céramiques de Ćmielów ainsi qu’un disque de gramophone avec l’unique enregistrement de la voix de Stefan Żeromski. L’institution est devenue l’organisateur de la première conférence interdisciplinaire en Pologne consacrée à la question de la muséothérapie. Un exemple de coopération internationale est l’exposition consacrée au lauréat du prix Nobel préparée dans le cadre des célébrations de l’Année de Sienkiewicz.

Le Musée national de Poznan recueille et protège en permanence l’héritage culturel des siècles et des générations, du savoir, des difficultés et de la passion. Le musée diffuse les valeurs fondamentales de l’histoire, de la science et de la culture, en façonnant la sensibilité cognitive et esthétique. L’institution co-organise des expositions en Pologne et à l’étranger. Le musée décerne le prix Jan Lenica à des graphistes exceptionnels du monde entier, ayant une personnalité artistique à part entière, représentant une attitude similaire à celle de Lenica, c’est-à-dire dépassant le cadre étroitement compris de la profession de graphiste utilitaire.

Le Musée national de Wrocław collectionne les objets faisant partie du patrimoine mobilier ainsi que le matériel iconographique, photographique et documentaire concernant l’art silésien, l’art polonais et des anciennes frontières du sud-est (Kresy), l’art européen, le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient, l’artisanat artistique, la culture technique et l’ethnographie. L’institution possède l’une des plus grandes collections d’art contemporain polonais du pays dont l’histoire remonte aux années 1960. Les expositions couvrent toutes les disciplines artistiques, allant de la peinture, en passant par le graphisme, le dessin, la sculpture, la céramique et la photographie aux projets conceptuels, à la documentation d’événements et à l’art vidéo. L’institution a co-organisé le projet international Ganymed goes Europe qui combine trois disciplines artistiques : la peinture, la littérature et le théâtre.

Le Musée national de Gdańsk collectionne le patrimoine mobilier, des matériaux iconographiques, photographiques et documentaires concernant l’art ancien et contemporain polonais et international, les objets ethnographiques de la Poméranie ainsi que des cultures européennes et non-européennes. Le joyau de la collection du musée est le Jugement dernier, un chef-d’œuvre de la Renaissance flamande peint par Hans Memling. L’institution prend une part active dans des projets internationaux de recherche, de conservation, de numérisation et d’éducation. Dans le cadre de la coopération internationale, des ateliers pour artistes à Bagdad et un projet de documentation photographique des églises norvégiennes et islandaises ont été organisés. 

Le Musée national de Szczecin remplit sa mission en présentant ses collections dans le cadre d’expositions permanentes, en organisant des expositions temporaires et diverses manifestations artistiques, des conférences scientifiques, des rencontres de vulgarisation scientifique, ainsi que des activités éducatives et de publication. En tant qu’institution de confiance publique, elle est dépositaire de la mémoire du passé, mais aussi un centre culturel vivant – un lieu qui participe activement au processus de formation de la conscience historique et des attitudes sociales. Le musée, dans l’esprit du dialogue et de la coopération multiculturelle et transfrontaliere, construit l’identité régionale, nationale et européenne de la Poméranie occidentale et de ses habitants, comme l’illustre le projet international “Patrimoine commun, avenir commun”. 

Le Musée des Mines de Sel de Cracovie à Wieliczka se concentre sur la protection et la popularisation de la riche histoire de l’exploitation du sel en Pologne, perçue comme un patrimoine de l’humanité. Le musée accomplit ses tâches en collectant, présevant et mettant à disposition des biens culturels dans le cadre de l’histoire des anciennes brasseries et mines de sel et des villes de Wieliczka et Bochnia, de la technologie minière, de la géologie de sel, d’art et d’ethnographie. L’institution gère également, outre l’exposition souterraine permanente, le château médiéval Żupny – le siège historique de la direction de la mine. La Mine de sel à Wieliczka est inscrite sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO. Elle mène une activité en matière d’éducation, de recherche et d’exposition.

Le Musée du château de Malbork préserve la substance historique du complexe du château de Malbork et de ses châteaux subordonnés à Kwidzyn et Sztum. Les collections les plus précieuses du musée comprennent des objets artistiques en ambre, des éléments architecturaux médiévaux, des sculptures médiévales et des armes et armements anciens. Le château de Malbork est inscrit sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO. Le musée est membre de l’Association des châteaux et musées de la mer Baltique. L’institution réalise des projets éducatifs internationaux pour les jeunes et participe à des programmes de coopération internationale, par exemple au programme de recherche interdisciplinaire “Ecologie des croisades”.

Le Musée – château de Łańcut est une des plus belles résidences aristocratiques de Pologne. Il est célèbre pour ses intérieurs résidentiels et une intéressante collection de véhicules à cheval. Le complexe du château est entouré d’un vieux parc pittoresque de style anglais avec de nombreux pavillons et bâtiments agricoles, autrefois étroitement liés à la vie quotidienne de la résidence Łańcut. Le musée réalise un certain nombre de projets liés à la recherche, l’inventaire numérique, la protection et la popularisation des biens culturels nationaux en danger dans le pays et à l’étranger, entre autres, il coopère avec les musées et les institutions scientifiques en Ukraine. De plus, le célèbre festival de musique a lieu chaque année dans les espaces du château et du parc, avec la participation d’artistes exceptionnels du monde entier.

Le Musée du Palais Royal de Łazienki à Varsovie est composé des monuments classiques et des jardins anciens. La tâche principale du musée est de montrer l’histoire et la culture de la Pologne, en soulignant ses liens avec l’histoire et la culture mondiale et de diffuser les informations sur l’histoire du parc royal Łazienki, en particulier sur la collection d’art du roi Stanislaw August. L’institution est l’organisateur du projet international “Jardins de la lumière” qui vise à promouvoir des jardins et des musées historiques uniques en leur genre dans le monde entier. En outre, le musée réalise en coopération avec des partenaires internationaux des projets dans l’espace du parc et des jardins historiques. Il a mené un projet d’exposition à long terme Exposition d’un seul tableau permettant la présentation d’œuvres exceptionnelles issues des collections mondiales. 

Le Musée du Palais du Roi Jan III à Wilanów est dédié à la mémoire du Roi Jan III Sobieski et Stanisław Kostka Potocki. Il diffuse des informations sur l’époque  qui a vu naitre ces deux personnalités et cultive les valeurs et les traditions polonaises, façonne les attitudes civiques et la responsabilité patriotique pour le patrimoine culturel et naturel national. En coopération avec l’ICOM, le musée participe activement à la création de procédures de sécurité du patrimoine culturel et promeut la responsabilité des institutions culturelles pour l’environnement social et le paysage. Le musée soutient la diplomatie culturelle en organisant des expositions et des séminaires sur l’histoire et la culture de la Pologne ancienne, en publiant de livres scientifiques en langues étrangères, ainsi que par un programme de reconstitution historique, y compris la cuisine, qui est utilisé par les institutions diplomatiques et culturelles polonaises à l’étranger.

Le Château royal de Varsovie est l’ancienne résidence des rois et le siège du Sejm [la Diète] de la République des deux Nations. Il rassemble l’une des plus précieuses collections d’art en Pologne, avec des peintures de Rembrandt, Canaletto, Bacciarelli et Matejko. Les intérieurs richement décorés emmènent les visiteurs à l’époque des Jagellons, des Vasa, des Saxons et du roi Stanislaw August. L’institution réalise des nombreuses collaborations internationales dont entre autres des voyages d’étude, des conférences et l’événement « À la table royale » – la dégustation de plats historiques.

Le Château royal du Wawel, situé à Cracovie, l’ancienne capitale de la Pologne, est un siège des rois et un symbole de l’État polonais. Il possède une précieuse collection de peintures, imprimés, sculptures, textiles, orfèvrerie, militaria, porcelaine et mobilier. Les chambres exposent des tapisseries de la collection du roi Zygmunt August ainsi que de magnifiques peintures italiennes de la Renaissance provenant de la collection de la famille Lanckoroński. Le musée donne accès aux collections de plusieurs expositions permanentes du château et à des expositions en plein air. Le château propose aussi une exposition et une activité éducative. Dans le cadre d’un programme international à long terme, l’institution est engagée dans la recherche et la restauration du patrimoine culturel commun de Kresy – des régions frontalières de l’ancienne République.

Musée national de la technologie à Varsovie est le plus grand musée technique de Pologne. L’activité du musée est concentrée sur la préservation pour les générations futures des témoignages matériels documentant le développement de la technologie polonaise, remontant aux débuts de l’État polonais. L’institution s’efforce de décrire fidèlement et impartialement les événements qui accompagnent le progrès technique et de présenter les réalisations contemporaines et les voies de transformation de la pensée technique polonaise. Parmi les objets précieux, la documentation photographique et les plans de construction de nombreuses machines et appareils, on trouve la machine à chiffrer Enigma et le Cadillac du Maréchal Józef Piłsudski. Le musée est l’organisateur de la réunion de l’atelier d’histoire de la technologie.

Le Musée des Piast de Silésie à Brzeg présente la lignée des Piast de Silésie, leurs traditions dans la région historique de la Terre de Silésie et de la collection d’objets liés au passé de la ville et de la région de Brzeg. Le musée mène une importante activité d’exposition. En même temps, il organise des activités éducatives et des ateliers destinés aux enfants, aux étudiants et aux personnes âgées. Les ateliers permettent d’acquérir et d’approfondir les connaissances sur l’histoire de la ville, le passé des Piiast de la Silésie, les sources historiques, l’interprétation des œuvres d’art gothique, Renaissance et baroque et une meilleure connaissance de la collection du musée.

Le Musée Alf Kowalski de la Région Międzyrzecz présente la plus grande collection de portraits mortuaires, d’inscriptions et de blasons des XVIIe et XVIIIe siècles en Pologne. La tâche principale de l’institution est de collecter et d’examiner les monuments et les documents relatifs à la technologie, à l’art et à l’archéologie de la région Międzyrzecz et de l’ancienne frontière Grande Pologne-Brandebourg-Silésie et les caractéristiques des vieux rites funéraires polonais. Le musée est l’organisateur d’ateliers internationaux dans le cadre du projet Comenius consacré au multiculturalisme de la région frontalière de la Grande Pologne, de la Silésie et du Brandebourg.

Le Musée maritime national de Gdansk collecte, conserve, numérise et rends accessible au grand public en ligne l’héritage mobilier historique lié à la navigation, à la construction navale, à la peinture marine, à la pêche et diffuse des connaissances sur l’histoire maritime polonaise. Il mène des recherches scientifiques dans le domaines de l’archéologie marine, de la conservation, de la documentation numérique et de la reconstruction des monuments. Le musée participe aux travaux du Comité du patrimoine de la région de la Baltique (Baltic Region Heritage Committee). L’institution coopère activement avec les musées maritimes d’autres États de la mer Baltique. Elle met en œuvre des projets internationaux – Baltic Sea Region Integrated Maritime Cultural Heritage Management (BALCTICRIM), axé sur le plan de développement spatial de la mer Baltique ou Navis I et Navis II visant à développer une base de données sur les monuments des anciennes constructions navales et des ports du début du Moyen Âge.

Le Musée d’art de Łódź se concentre sur la présentation dans les différents contextes des œuvres de la collection, ainsi que la promotion de phénomènes artistiques progressifs et le renforcement du rôle de l’art en tant qu’élément essentiel de la vie sociale. La mission principale de l’institution est réalisée par la conservation et le développement des collections, ainsi que par la réalisation d’activités artistiques, scientifiques, éducatives et de vulgarisation largement comprises. En raison du lien étroit entre l’histoire du musée et l’histoire des avant-gardes, ses activités mettent particulièrement l’accent sur la promotion des phénomènes artistiques progressistes et la coopération avec leurs auteurs. Dans le cadre de la coopération internationale, il a réalisé le projet Creative Archives : Lodz – Londres qui vise à engager un discours sur les méthodes modernes de mise à disposition des archives et à partager les bonnes pratiques dans le domaine de l’archivage et de la numérisation des objets accompagnant la création artistique.

Le Musée d’art moderne à Varsovie mène des recherches sur l’art contemporain et rassemble une collection d’œuvres d’art. La collection d’art contemporain du musée est un témoignage des phénomènes et des processus dynamiques qui se déroulent au niveau local et mondial. Il crée un espace de rencontres, d’inspiration et de réflexion mutuelles, dépassant le domaine de l’art, mais y trouvant toujours sa source. L’activité est basée sur l’organisation d’expositions, de publications, de programmes éducatifs et de recherche. L’institution a été incluse parmi les membres de L’Internationale – une fédération d’institutions s’occupant d’art moderne et contemporain. Le musée coopère avec des musées associés et d’autres institutions européennes.

Galerie nationale d’art Zachęta à Varsovie a pour but de promouvoir la connaissance de l’art contemporain en tant qu’élément important de la vie culturelle et sociale. La galerie organise de nombreuses expositions temporaires. Dans ses intérieurs plus que centenaires, elle a présenté des œuvres d’artistes polonais et étrangers de premier plan, dont Marlene Dumas, Zbigniew Libera, Tadeusz Kantor, Yayoi Kusama, Wilhelm Sasnal. La tâche de la galerie Zachęta est de fournir un soutien technique et d’organiser des expositions au pavillon polonais de Venise pour la Biennale d’art et d’architecture – l’un des plus importants festivals d’art au monde. La galerie mène également des activités éducatives destinées aux enfants et aux jeunes ainsi qu’au public adulte, publie des livres sur l’art contemporain et recueille des informations sur la vie artistique polonaise après 1945.

Musée Józef Piłsudski à Sulejówek remplit sa mission en montrant la figure du Maréchal et en promouvant ses valeurs – fierté nationale, attitude patriotique, dévouement au pays, respect de la tradition. L’institution a créé le Conseil de la jeunesse du musée Józef Piłsudski à Sulejówek – le premier organe consultatif polonais du musée composé de jeunes pour répondre aux leurs besoins dans les institutions culturelles et permettre aux jeunes de créer leurs propres projets en s’appuyant sur les ressources du musée. L’institution organise le Dialogue de deux cultures, une conférence scientifique annuelle qui se tient à Krzemieniec, en Ukraine. À l’occasion du 150e anniversaire du Maréchal, le Musée a préparé une exposition Homme de l’État polonais et de l’Europe présentée à l’étranger.

Musée de Jean-Paul II et du Primat Wyszyński est engagé dans la diffusion des connaissances sur la personne de Karol Wojtyła et Stefan Wyszyński. Le Musée a à sa disposition les histoires de ces figures extraordinaires sur leur enfance, leurs familles, leur vocation et leur cheminement dans l’Eglise. Grâce aux citations et aux films présentés, ils ne sont pas seulement des hiérarchiques de l’Église, mais deviennent aussi des enseignants vivants. Leur attitude à l’égard des tragédies familiales qu’ils ont tous deux vécues, leurs réactions aux événements historiques difficiles et leur attitude à l’égard des persécuteurs peuvent s’avérer inspirantes dans leur universalité. Le musée a établi une coopération avec des musées et des centres de recherche en Italie et co-organise des visites d’étude internationales.

Le Musée de la Seconde Guerre mondiale à Gdańsk rassemble et met à disposition des collections concernant l’histoire de la Seconde Guerre mondiale en mettant particulièrement l’accent sur le lieu de son début en Pologne. Le musée est engagé dans des activités d’exposition, de vulgarisation, d’éducation et de publication. L’objectif de l’institution est de façonner le récit historique, grâce auquel la Seconde Guerre mondiale est présentée de manière moderne dans la perspective de l’expérience des Polonais et de la Pologne, en tenant compte des grandes politiques de l’époque, et surtout de l’attitude des gens face à la réalité de la guerre et au cauchemar de l’occupation de la Pologne par deux régimes totalitaires. Le musée traite également du sort des autres nations impliquées dans ce plus grand conflit armé du XXe siècle. Elle gère des expositions internationales, des projets éducatifs et culturels, dont l’exposition ” Milion zza oceanu “, la conférence internationale du World Battlefield Museums Forum et les voyages d’enfants et de jeunes à l’étranger “En changeant la perspective”.

Le Musée des Polonais ayant sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale à Markowa remplit sa mission en montrant l’attitude héroïque des Polonais qui ont aidé les Juifs pendant l’occupation allemande, au risque de leur propre vie et de celle de leur famille. En outre, il présente les relations entre les Polonais et les Juifs pendant l’Holocauste et diffuse des informations sur le sort de la famille Ulma de Markowa. C’est le premier musée en Pologne à traiter du sujet du sauvetage de la population juive dans les terres polonaises occupées pendant l’Holocauste. Le musée organise des visites d’étude internationales et crée des expositions itinérantes sur le thème des Polonais sauvant les Juifs pendant la Shoah, la tragédie de l’Holocauste et les relations entre Polonais et Juifs.

Le Musée national Auschwitz-Birkenau à Oświęcim a pour mission de rassembler des collections comprenant les vestiges mobiliers de Camp allemand nazi de concentration et d’extermination Auschwitz et les archives connexes, de sécuriser certaines parties du terrain de l’ancien camp de concentration d’Auschwitz et de populariser l’histoire d’Auschwitz auprès des générations futures. Le site de l’ancien camp allemand nazi de concentration et d’extermination a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO. Le musée dispose d’un Centre international d’éducation sur Auschwitz et l’Holocauste (MCEAH) qui coopère avec de nombreuses institutions du monde entier. L’institution mène des projets internationaux, interculturels et interreligieux liés à l’éducation, à la commémoration, à la recherche scientifique et à la recherche archivistique. Un exemple de la vaste activité de l’institution est l’Académie internationale d’été, à laquelle participent des enseignants et des éducateurs du monde entier. 

Le Musée national de Majdanek à Lublin est le seul musée martyrologique au monde créé pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’occupe des restes matériels de trois scènes de crime allemandes – le camp d’extermination de Majdanek et les camps d’extermination de Bełżec et de Sobibór. Dans son activité, il met l’accent sur le développement de l’éducation historique sur l’occupation allemande de la région de Lublin en théorie et en pratique. L’activité éducative du musée est basée sur l’apprentissage actif et la connaissance de l’histoire écrite dans le lieu réel. Elle comprend le développement de programmes de rencontres et d’ateliers spécialisés, l’organisation d’ateliers historiques pour les jeunes, des séjours d’études pour les adultes et la réalisation de projets éducatifs et historiques internationaux. Un exemple d’activité internationale est la coopération des institutions avec les écoles Friederich von Bodelschwingh Bethel à Bielefeld.  

Le Musée Stutthof à Sztutowo est situé sur le site de l’ancien camp de concentration nazi KL Stutthof. Des générations d’employés du musée sont devenus les gardiens de la mémoire sur le crime et la souffrance de milliers de victimes. Afin de préserver et de protéger le patrimoine culturel, des activités éducatives, de vulgarisation, d’exposition, scientifiques et documentaires sont menées. Dans le cadre du programme “Les sorts des Polonais dans les camps de concentration allemands en Europe occidentale” l’institution recueille des documents et autres souvenirs liés au sort tragique de nos compatriotes dans les camps de concentration allemands en Europe occidentale. Le musée est également l’organisateur de conférences et de réunions cycliques des professionnels des musées de Pologne et de l’étranger – le Forum de la Mémoire.

Le Musée de l’Histoire des Juifs polonais – POLIN à Varsovie est une institution qui présente l’histoire séculaire des Juifs polonais. La mission principale du musée est de restaurer et de protéger la mémoire de l’histoire des Juifs polonais, de servir les idées d’ouverture, de tolérance et de vérité, en contribuant à la compréhension et au respect mutuels entre les Polonais et les Juifs, les sociétés d’Europe et du monde. Il organise des expositions et des activités éducatives. Dans le cadre de la coopération multidirectionnelle, l’institution a réalisé, entre autres, une exposition temporaire “Risquer la vie. Les Polonais qui ont sauvé les Juifs pendant l’Holocauste” qui a été traduit en dix langues. L’un des programmes du musée est le Global Education Outreach Program (GEOP) qui comprend des ateliers scientifiques internationaux, des conférences, des exposés et des séminaires.

L’Institut historique juif à Varsovie s’occupe de l’histoire des Juifs qui vivent en Pologne et en Europe centrale et orientale depuis des siècles. En raison de la signification spéciale et symbolique de l’héritage de Ringelblum, la mission actuelle de l’Institut est de mener des recherches largement comprises sur l’histoire, la culture et le patrimoine juifs au sein de la communauté universitaire polonaise et internationale, ainsi que de les populariser en dehors de la communauté. L’Institut s’occupe de la mémoire des monuments culturels juifs dans toute la Pologne et de leur documentation. De plus, elle participe au développement de la plus grande bibliothèque juive de Pologne. L’Institut coopère avec des institutions de recherche internationales qui s’occupent de l’histoire juive, de la mémoire de la Shoah et de la muséologie, offrant la possibilité de mener des programmes éducatifs intégrés et une coopération approfondie avec des centres étrangers au niveau de la recherche.