18.05.2021 - 21.05.2021 à visionner : cinéma, à visionner : littérature

Séance en ligne « MS Slavic 7 » de Sofia Bohdanowicz

Institut Polonais de Paris propose une séance en ligne du film de fiction de Sofia Bohdanowicz, réalisatrice canadienne, d’origine polonaise.

Piotr Biłos, Professeur des Universités, littérature polonaise moderne et contemporaine, responsable des études polonaises à l’Inalco à Paris, présentera la figure de Józef Wittlin.

Les inscriptions en ligne sur la plateforme Eventbrite

Le film, l’introduction sur le poète et l’enregistrement de la rencontre avec la réalisatrice seront envoyés par Eventbrite le 18 mai 2021 à 19h.

Le film est en version originale anglaise sous-titrée français.

SYNOPSIS:

Une jeune femme arrive dans une chambre d’hôtel froide et impersonnelle, et défait sa valise. Elle en sort des habits qu’elle range dans les armoires, mais aussi quelques livres, qui ne sont pas aperçus tout de suite, mais qui formeront la raison de sa visite : la jeune Audrey se rend à la bibliothèque d’Harvard pour consulter une série de lettres que son arrière-grand-mère, la poétesse polonaise Zofia Bohdanowiczowa, a échangées avec le poète Józef Wittlin.

Canada | 2019 | fiction | 1h04 | couleur | vostf

MS Slavic 7, le titre provient du code de référence de la série de lettres, retrace le processus d’exploration d’une ascendance littéraire. Sofia Bohdanowicz, incarnée à l’écran par l’actrice et co-réalisatrice Deragh Campbell, s’attarde, dans des compositions frontales faisant large place à la symétrie, sur tout ce qui peut mener ou faire obstacle à l’apparition du sens, à la construction d’une image d’une ancêtre connue par les traces littéraires et épistolaires qu’elle a laissées. La matérialité des lettres, objets à manipuler et enjeux de querelles d’héritage, importe autant à la réalisatrice que leur contenu. Sofia, sous les traits de Deragh, passe ainsi autant de temps à les manipuler avec attention qu’à aborder en un champ sans contre-champ une analyse textuelle minutieuse. Son interlocuteur est peut-être le traducteur de ces lettres, ou peut-être une tierce personne qui restera inconnue, peu importe au final son identité : le vrai sujet de Bohdanowicz est le patient travail de mise en lumière, matérielle autant qu’intellectuelle, d’une histoire dont elle se trouve la dépositaire, et ce que cette excavation fait résonner au présent.

de à
Planifié à visionner : cinéma à visionner : littérature