6.10.2021 Actualité, Événements

Solidarité, la route de la Pologne vers la liberté

L’accord de Gdańsk de 1980 a marqué un tournant dans l’histoire de la Pologne : il a donné aux travailleurs le droit de faire grève et de former des syndicats indépendants du parti communiste. C’est ainsi que le syndicat « Solidarność », fort de dix millions de membres, a vu le jour. Pour marquer le 40e anniversaire de sa naissance, le logo iconique de « Solidarność » a été placé au siège de l’OTAN à Bruxelles, et un événement multimédia « Roads to Freedom » a été organisé à Bruxelles le 6 octobre 2021.

La grève de 1980 au chantier naval Lénine de Gdańsk a déclenché une vague de protestations dans toute la Pologne et bientôt plus d’un million de travailleurs étaient en grève pour soutenir les 21 revendications du Comité de grève inter-usines. Cela a conduit à la signature d’un accord historique entre les travailleurs polonais et les autorités communistes à Gdańsk, qui a donné naissance au NSZZ « Solidarność », le syndicat indépendant et autonome des travailleurs « Solidarność », le premier syndicat d’un pays du Pacte de Varsovie qui n’était pas contrôlé par l’État, et le plus grand du monde à ce jour. Neuf ans plus tard, en 1989, le communisme s’est effondré en Pologne et, six mois plus tard, le célèbre mur de Berlin s’est effondré lui aussi.

Le mouvement Solidarité a incarné l’espoir de millions de Polonais de vivre une vie meilleure et autonome, d’être libres. Il était l’expression de leur détermination commune à reprendre le contrôle de leur destin et à rejoindre la famille des États démocratiques, dont les Polonais avaient été coupés pendant des années par le rideau de fer.

41 ans plus tard, les Polonais portent toujours le « gène de la solidarité » dans leur ADN. Ils se souviennent qu’aux jours sombres du régime communiste, de nombreux pays du monde entier leur sont venus en aide, financièrement et spirituellement. Aujourd’hui, les Polonais remboursent leur dette en aidant les autres : des partenaires en Europe, notamment la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie, l’Ukraine et les pays des Balkans occidentaux, ainsi que des pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Les communautés polonaises du monde entier ont également manifesté spontanément leur solidarité pendant la pandémie de COVID-19 en aidant localement les personnes les plus touchées par la pandémie.

La solidarité a changé la Pologne et toute l’Europe. Peu après l’effondrement du communisme, la Pologne est devenue membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et de l’Union européenne. Pour marquer le 40e anniversaire de sa naissance, le logo iconique « Solidarność » a été placé au siège de l’OTAN à Bruxelles. « Nous ne pouvions pas imaginer un meilleur endroit pour ce symbole que l’OTAN, où 30 Alliés démontrent quotidiennement ce que signifient la solidarité et l’unité », a déclaré le représentant permanent de la Pologne auprès de l’OTAN en 2020.

 


Dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire de la naissance de « Solidarność », l’Institut culturel polonais de Bruxelles et la délégation permanente de la République de Pologne auprès de l’OTAN ont organisé, le 6 octobre 2021, un événement multimédia intitulé « Roads to Freedom », avec un concert live du groupe Lombard, un groupe pop-rock polonais fondé en 1981 et connu tout au long des années 1980 pour ses chansons de protestation, ainsi que des musiciens de République tchèque, d’Allemagne, d’Ukraine et de Biélorussie. Le spectacle retraçait l’histoire du mouvement polonais Solidarité et le chemin (de retour) de la Pologne vers la démocratie. Elle avait également pour but de remonter le temps jusqu’à la révolution Euromaidan en Ukraine, et d’attirer l’attention sur les aspirations démocratiques des Biélarosses, afin de donner une voix à leur désir de changement.

Le récit historique de cet événement multimédia a été élaboré en consultation avec l’Institut du Souvenir National de Pologne et le Centre d’études orientales. Les Instituts Polonais de Prague et de Minsk ont étroitement collaboré à la programmation des contributions vidéo des bardes des pays voisins : Vladimir Merta (Tchéquie), Stephan Krawczyk (Allemagne), Taras Kompanichenko (Ukraine), Andrei Khadanovich (Belarus).

Des discours ont été prononcés par le secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères de la République de Pologne, M. Szymon Szynkowski vel Sęk, le représentant permanent de la République de Pologne auprès du Conseil de l’Atlantique Nord, M. l’ambassadeur Tomasz Szatkowski, et la secrétaire générale adjointe de l’OTAN pour la diplomatie publique, Mme Baiba Braže.

En raison de la pandémie, l’événement a été reporté à 2021.

Scheduled Actualité Événements