12.07.2022 - 31.12.2022 à lire : littérature, Littérature

2022 : l’année Bruno Schulz

2022 : l’année Bruno Schulz  

Bruno Schulz, écrivain, peintre, dessinateur et graphiste polonais est né le 12 juillet 1892 à Drohobych (aujourd’hui Ukraine), et il est décédé tragiquement le 19 novembre 1942. L’année 2022 marque un double anniversaire de l’artiste : 130e de sa naissance et 80e de sa mort.   

Bruno Schulz a passé presque toute sa vie dans sa ville natale. Il la considérait comme le centre du monde, en était un observateur attentif et se révélait être un excellent « chroniqueur ». Ses œuvres, tant littéraires que visuelles, sont remplies des multiples images de Drohobych : ses rues, ses bâtiments caractéristiques et ses habitants. 

L’œuvre de Schulz est relativement modeste en termes de quantité, mais extrêmement riche. Il se compose de deux volumes de nouvelles, Les Boutiques de cannelle (Sklepy cynamonowe) et Le Sanatorium au croque-mort (Sanatorium pod Klepsydrą), ainsi que de plusieurs œuvres que l’écrivain n’a pas incluses dans les premières éditions de ces recueils. Il ne faut pas oublier une partie de sa correspondance (Księga listów), qui a été publiée à titre posthume, ainsi que les divers essais critiques qu’il publiait dans la presse. Une partie de son œuvre est aujourd’hui disparue. La fascination mondiale pour l’œuvre littéraire de Schulz est confirmée par le nombre croissant de traductions, de commentaires et d’études littéraires, ainsi que d’œuvres de fiction. Parmi ses admirateurs on compte Bohumil Hrabal et John Updike. 

Avant de se tourner vers la littérature, Schulz était un artiste visuel, autodidacte. Il a réalisé entre autres une série de gravures sur le thème du sadomasochisme, Le livre idolâtre, (vers 1920), sur le cliché verre, une technique rare. Cette série était appréciée particulièrement par Stanisław Ignacy Witkiewicz, qui comptait Schulz parmi les « démonologues ». Schulz a également conçu les illustrations de la première édition de Ferdydurke (1938) de Witold Gombrowicz (il a été l’un des premiers admirateurs du roman). Il a également laissé plusieurs centaines d’autres dessins divers  dont la plus grande collection (plus de 300) est conservée au Musée de la littérature Adam Mickiewicz à Varsovie. 

Bruno Schulz est mort tragiquement en 1942. Au début de la seconde guerre mondiale, Drohobych était occupé par l’Union soviétique, puis à partir du juillet 1941, par l’Allemagne nazie. Les repressions envers la population juive de la ville ont commencé très vite, et à l’automne, Schulz et sa famille a été contraint de vivre dans le ghetto. Bruno Schulz a été tué de deux balles dans la tête, au croisement des rues Mickiewicz et Czacki le 19 novembre 1942 vers midi, pendant le « Jeudi noir ».  

de à
Planifié ical Google outlook à lire : littérature >Littérature