10.04.2020 - 30.04.2020 Histoire

Le dixième anniversaire de l’accident d’avion à Smolensk

Le 10 avril 2010, l’avion spécial TU-154M transportant le président de la République de Pologne Lech Kaczyński et l’épouse du président de la République de Pologne Maria Kaczyńska a décollé de Varsovie à Smolensk. Ce jour-là, au cimetière de guerre à Katyń, la délégation officielle devait participer à la commémoration du 70e anniversaire du crime commis là-bas. Il y avait 96 personnes à bord, parmi lesquelles des représentants des plus hautes autorités de l’État, des représentants des milieux sociaux et des Églises, des commandants militaires de haut rang et l’équipage de l’avion. Tous les passagers de l’avion sont décédés dans la catastrophe aérienne qui s’est produite lors de l’atterrissage à l’aéroport près de Smolensk.

La délégation se rendant le 10 avril 2010 aux cérémonies de Katyń représentait l’élite polonaise, leur différentes couleurs politiques, sociales et spirituelles. La délégation était composée de vice-présidents du Parlement et du Sénat, d’un groupe de parlementaires, de commandants de tous les types des forces armées de la République de Pologne, de membres du cabinet présidentiel, de chefs d’institutions d’État, de membres du clergé polonais, de représentants des ministères, de membres des organisations d’anciens combattants et des organisations sociales et de personnes qui les accompagnent. La personne reliant la Pologne contemporaine aux élites et à la tradition de la Deuxième République était Ryszard Kaczorowski, le dernier président du gouvernement de la République de Pologne en exil.

Les participants du vol vers Smolensk se sont rendus à Katyń pour rendre hommage aux victimes des exécutions de masse dans la forêt de Katyń, Miednoje, Kharkov, Bykownia et Kuropatów faites par le NKVD (la police politique de l’Union soviétique) au printemps 1940 sur ordre des autorités de l’Union soviétique. Lors du massacre de Katyń, des prisonniers de guerre polonais ont perdu la vie: officiers, scientifiques, ecclésiastiques de diverses confessions, fonctionnaires et officiers, représentants des professions libérales et entrepreneurs – alors l’élite de la Deuxième République.

Le crime de Katyń et l’accident d’avion à Smolensk sont deux événements qui symbolisent une lourde marque dans les pages de l’histoire polonaise.

En raison de la catastrophe de l’avion TU-154M, le président Lech Kaczyński n’a pas prononcé de discours préparé pour le 70e anniversaire du massacre de Katyń.

„Faisons enfin guérir et cicatriser la blessure de Katyń” écrivait alors le président.

Son message qui n’a pas été prononcé le 10 avril 2010, résonne aujourd’hui, dix ans plus tard, tout aussi fortement.

Ces événements ont choqué des millions de Polonais ainsi que l’opinion publique internationale. 

Les participants de ce vol resteront toujours dans notre mémoire.

Porte-parole de Ministère des Affaires étrangères

Télécharger le fichier

from to
Scheduled Histoire