22.10.2022 - 22.12.2022 Arts, Événements

Wojciech Plewinski – Un photographe incontournable

Toute la diversité de son travail sera présentée dans une exposition rétrospective à la Villa De Bondt à Gent du 22 octobre au 22 décembre 2022

Italie, 1957

Fiakier, 1959

Wojciech Plewinski est né à Varsovie en 1928 dans une Pologne libre entre les deux guerres. Il a d’abord étudié l’architecture, mais est rapidement devenu photographe indépendant.
En Pologne, il est devenu célèbre pour sa photographie du monde du théâtre et ses portraits de femmes pour le célèbre magazine « Przekrój ». Mais finalement, ce sont ses reportages gratuits qui définissent la grande qualité artistique de son travail. Il se sent apparenté aux photographes humanistes français des années 1950 : Robert Doisneau, Édouard Boubat, et parfois Henri Cartier-Bresson. Sa photographie du monde théâtral a été très admirée par des réalisateurs tels que Andrzej Wajda, Tadeusz Kantor, Konrad Swinarski et Józef Szajna. Il a réussi à capturer la dynamique du théâtre polonais qui était parmi les meilleurs au monde.
Plewinski a grandi dans une Pologne déchirée par la guerre. Après cette période grise, son premier voyage à l’étranger s’est déroulé en Italie en 1957. La première escale à Vienne a été pour lui un choc culturel. Il découvre ensuite l’Italie en hiver, sans aucun touriste. Cela lui a donné un énorme coup de pouce dans le développement de sa photographie de reportage, aboutissant à une remarquable série italienne. Toujours en 1957, il réalise un reportage époustouflant dans la partie allemande donnée à la Pologne après la guerre. La série Western Land est une photographie très humaine utilisant les anciennes ruines allemandes comme scénographie.

Venice, 1957

Wester Land, 1957

Il a une grande connaissance et une passion pour le corps. Ses nus féminins sont subtils. L’agriculteur en train de légèrement danser qui accompagne sa vache. La descente du métro parisien est comme un mimodrame figé, chacune des expressions des personnages a un sens et une signification. Par ailleurs, une femme descendant un pont de Venise, une femme qui va à l’église à Nysa…. Une mobilité infinie à apprécier.
Presque totalement dénué d’ironie, son travail est doté d’une observation attentive alliée à une œil très alerte et sensible. Au fil des ans, ses images sont devenues plus nettes et Plewinski a commencé des compositions abstraites de toutes sortes de paysages. Les plus beaux exemples incluent des photos d’aciéries, de paysages enneigés, de rondins de bois dans l’eau….
Dans le monde de la photographie, par sa diversité, il est parfois surnommé le « Polyglotte » des photographes. Il est incontestablement l’un des plus importants représentants de la génération d’après-guerre.

Venice, 1957

Paris, 1967

Tadeusz Kantor, 1967

📍
Villa De Bondt
Krijgslaan 124, 9000 Gent

Du 22 octobre au 22 décembre 2022
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h
Pour visiter, prenez rendez-vous à info@villadebondt.be

La sélection a été faite à Cracovie par Wojciech Plewinski lui-même et son fils Maciej
  Wim Vandekerckhove avec des remerciements à Wojciech Nowicki

Przekrój Magazine

from to
Scheduled ical Google outlook Arts >Événements